"Image, ma seule, mon unique passion" Charles Baudelaire
+




(Source: olderoticart)

ce-sac-contient:

Joseph Mallord William Turner (1775-1851) - Venice, from the Porch of Madonna della Salute, ca 1835
Oil on canvas (91.4 x 122.2 cm)

ce-sac-contient:

Joseph Mallord William Turner (1775-1851) - Venice, from the Porch of Madonna della Saluteca 1835

Oil on canvas (91.4 x 122.2 cm)

blackpaint20:

Valentin Serov - George the Victorious, 1885

blackpaint20:

Valentin Serov - George the Victorious, 1885

organicbody:

Simhamukha - Lion-Faced Dakini(source: ebay.cm)

organicbody:

Simhamukha - Lion-Faced Dakini
(source: ebay.cm)

(via built-on-pain)

aestheticgoddess:

Interior of a Frame Gilding Workshop, Louis Emile Adan

aestheticgoddess:

Interior of a Frame Gilding Workshop, Louis Emile Adan

(via feuille-d-automne)

artbeautypaintings:

On the seashore - George Elgar Hicks

artbeautypaintings:

On the seashore - George Elgar Hicks

(via nocturnal-slayer)

urhajos:

New works by Cyril Rolando

leprincelointain:

Arthur Hacker (1858-1919), The Cloud - 1901

leprincelointain:

Arthur Hacker (1858-1919), The Cloud - 1901

(via nocturnal-slayer)

"Faire de beaux rêves et vouloir les réaliser est la première, l’inévitable condition des grands coeurs. Il faut cependant qu’en entrant dans la vie la réalité et ses mille dégoûts frappent tôt ou tard l’espérance encore vierge, et l’abattent au plus haut de son vol. Ce n’est pas une phrase de moraliste que je dis là, c’est une vérité éternelle. La première expérience, Aimée, consiste à souffrir, elle consiste à trouver et à sentir que les rêves absolus ne se réalisent presque jamais ; ou que réalisés, ils se flétrissent et meurent au contact des choses de ce monde.
Un sentiment d’amère réflexion est donc le résultat de cette première épreuve. Le cœur, blessé dans son essence même, dans son premier élan, saigne et semble à jamais déchiré.
Cependant on vit et il faut aimer pour vivre encore ; on aime avec crainte, avec défiance, et peu à peu on regarde autour de soi, et on s’aperçoit que la vie n’est pas aussi triste qu’on l’avait jugée, on revient à soi, on revient au bonheur, à Dieu, à la vérité. Le cœur, plus ferme accepte les obstacles, les chagrins, les dégoûts même ; sûr de lui, il les prévoit, les combat et les change quelquefois en biens. Plus résigné, il jouit mieux des jours heureux, les appelle avec plus d’ardeur, les prolonge avec plus de soin. Il en vient enfin à se dire : le mal n’est rien, puisque le bonheur existe"

Alfred de Musset , Lettre d’Amour à Aimée d’Alton , 1837 . (via feuille-d-automne)

(via feuille-d-automne)

"The sadness will last forever…"
Suicide note of Vincent van Gogh (1853-1890 )

(Source: fyeahlastwords, via envertudelamour)